La régulation de la glycémie

Le glucose est le principal glucide circulant dans le sang de l’homme. Toutefois en tant que matière nutritive indispensable, il doit rester dans l’organisme et ne pas être éliminé par le rein.

A/ Définition:

La glycémie est le taux de sucre dans le sang. Elle est exprimée en gramme/litre. A jeun, elle doit être entre 4.4mmol/l et 6.7 mmol/l. La glycémie résulte d’un équilibre entre l’apport et la consommation de glucose. Cette glycémie de base est variable d'une personne à l'autre, car l'état physiologique de la personne peut influencer: si la personne est stressée, si elle a couru pour venir en classe, si son dernier repas était il y a 6 heures ou 10 heures avant.....

La glycosurie est le taux de sucre dans les urines. Le glucose ne s’y retrouve qu’accidentellement.

B/ Hormones:

La régulation de la glycémie résulte de l’action conjointe de 2 systèmes antagonistes (contraires) où les hormones jouent un rôle important :
*le système hypoglycémiant (diminuant la glycémie)
*le système hyperglycémiant (augmentant la glycémie)

L’hormone hypoglycémiante : l’insuline
Elle est sécrétée par le pancréas, essentiellement au moment des repas et permet de maintenir la glycémie aux alentours de de la norme dans le sang.

*Au moment des repas, l’insuline commande au foie de stocker l'excédent de glucose apporté par l’alimentation sous forme de glycogène (ce qui permet la libération progressive du glucose dans la circulation entre les repas).
*Elle favorise aussi la pénétration du glucose dans les différentes cellules cibles de l’organisme pour utilisation (cellules du foie, des muscles et adipeuses)

Si l’insuline manque, cette fonction ne s’accomplit pas et le taux de glucose augmente dans le sang : il y a alors hyperglycémie ( c’est le cas dans le diabète pancréatique).

l’hormone hyperglycémiante : le glucagon
Plusieurs hormones sont hyperglycémiantes, elles agissent sur les «cellules cibles» du foie, des muscles et adipeuses. Il y a:
*Une hormone pancréatique: le glucagon qui stimule la libération du glucose par dégradation du glycogène du foie et des triglycérides.
*L’hormone de croissance (sécrétée par l’hypophyse: GH)
*L’adrénaline et le cortisol (sécrétés par les glandes surrénales).

REMARQUE: Si une personne est stressée, elle sécrète de l'adrénaline (hormone du stress), par conséquent, elle va augmenter sa glycémie (ce qui est logique d'un point de vue évolutif: quand on a peur, on doit souvent fuir, donc il nous faut donc de l'énergie, notre corps nous en fournit grâce à l'action hyperglycémiante de l'insuline!)

regulation_glycemie.jpg
Voire T.P.

C/- l'index glycémique

Tous les aliments ne modifient pas la glycémie de la même façon. Le glucose pur donnera une réponse maximale (son index est de 100). Il fait monter la glycémie très rapidement. A l'inverse, les épinards par exemple ont un index de 15. Ils font monter assez peu la glycémie. Leur pouvoir hyperglycémiant est faible.
On considère que si l'index est inférieur à 35, l'aliment a un pouvoir hyperglycémiant bas. Si son index est supérieur à 50, son pouvoir hyperglycémiant est élevé!

N'oubliez pas non plus que les index glycémique (mis-à-part le glucose) donnent une indication seulement et sont donc pas absolument fiables (contrairement au glucose qui est le sucre pur: 100g de sucre pur donne 100g de glucose). En effet, si vous avez mangé une pomme X, elle n'est peut-être pas aussi sucrée que la pomme Y... (100g pomme X donne 10g sucre alors que 100g pomme Y donne 4g glucose).

REMARQUE: Il a été montré que tous les repas spontanés sont précédés d’une chute de la glycémie. Cette baisse
progressive commence 5 à 6 min avant le début de l’ingestion et se poursuit pendant environ 3 min. Les causes n'en sont pas bien connues, c'est une sorte de réflexe qui servirait à déclencher la faim. On a rien mangé. On sait que l'on va mangé, notre glycémie diminue pour nous stimuler encore plus à manger!!!!!

courbe_glycemie.jpg

D/- Le diabète pancréatique

Définition
Le diabète (dit pancréatique) est une maladie endocrinienne qui traduit l’absence de la sécrétion d’insuline par le pancréas.

Le diagnostic :
Le diagnostique du diabète pancréatique repose sur la mise en évidence de 2 anomalies :
*l’hyperglycémie chronique : glycémie au-dessus de la norme à jeun.
*La glycosurie massive dans les urines (urines sucrées).

Les symptômes :
*la polydypsie : le sujet boit beaucoup d’eau.
*La polyurie : le sujet urine beaucoup
*La polyphagie : le sujet mange beaucoup
*L’amaigrissement et la fatigue

Complication et prévention de ces complications
Les complications sont d’autant plus sévère si le diabète est mal équilibré.
*A court terme par des symptômes majeurs : la + grave complication est le coma.
*A long terme par des pathologies dégénératives. Elles peuvent toucher plusieurs organes :
  • L’œil : risque rétinopathie
  • Le rein : risque d’insuffisance rénale
  • Les nerfs : risque de déficit moteur ou sensitif
  • Le cœur : risque d’hypertension, infarctus
  • Les membres : risque d’artérite

Prévention des complications :
Elle est assurée par des bilans de prévention régulière ;
*de l’état nutritionnel du malade
*de la glycémie
*du retentissement sur l’œil
*des retentissements cardio-vasculaires (surveillance de la TA, des troubles circulatoires, de la peau
*surveillance rénale et notamment de la glycosurie
*surveillance neurologique

Tout diabétique doit être pris en charge par une diététicienne qui établit un régime adapté à sa pathologie.

IMPORTANT:
Il existe une autre forme de diabète, dit diabète de type 2. Il s'agit du diabète lié à l'âge. Certaines personnes ayant eu une alimentation riche en sucre, graisses et alccol durant toute leur vie ont leurs cellules qui deviennent insensibles à l'insuline (elles ont tellement reçu de messages de l'hormone insuline qu'elles ne réagissent plsu aussi bien à cette hormone). On dit qu'il y a une résistance à l'insuline. Ce sont donc aussi des personnes dont la glycémie reste très élèvée! Ces personnes ont une quantité d'insuline dans le sang élevée (elles fabriquent beaucoup d'insuline, mais en vain, car les cellules n'y répondent plus)

LIENS:
http://georges.dolisi.free.fr/Diabete/Regulation_glycemie.htm